Elohim

Ce livre n’est pas un ouvrage religieux au sens conformiste du terme, bien au contraire, il a été écrit par quelqu’un de profondément anticonformiste.

Les deux sujets principaux de cet ouvrage sont le Coran et la Bible, et ce livre en propose une lecture non conventionnelle qui échappe aux préjugés conçus par les théologiens et les écoles de la pensée.

Ce livre incite également à un rejet du grand leurre au sein de la toute haute franc-maçonnerie dont l’agenda est conçu par une élite blanche qui maintient l’Afrique dans les griffes d’un asservissement continu.

Cet ouvrage est libre, logique, méthodologique, critique, réaliste et objectif. Il s’habille d’une approche rebelle par rapport à ce qui a été mystifié, raison pour laquelle ce livre se heurte aux idées reçues et aux valeurs acquises.

Ainsi, ce livre constitue un surprenant dossier d’informations. Il essaie de lever le voile sur pas mal de soi-disants mystères. Il invite le lecteur à employer une démarche adulte plutôt basée sur la compréhension rationnelle et non pas basée sur la croyance aveugle et filiale.

Cet ouvrage constitue une sérieuse base de réflexion, suscite des prises de conscience, et provoque des remises en question. Pour certains il sera déstabilisant.

Bien que le contenu de cet ouvrage concerne tous les peuples de la terre, l’auteur s’adresse principalement aux noirs africains, afin d’essayer de les faire comprendre à quel point les religions monothéistes patentées par des millénaires d’existence, importées et imposées par le fouet, le glaive, le fusils, le canon, et une éducation abrutissante, ont détourné les peuples noirs d’une certaine vérité qui était omniprésente dans leurs mythes, légendes et religions authentiques, avant l’arrivée de ces religions et instituteurs aux agendas et objectifs malsain. La serrure de la vérité se trouve dans le polythéisme ancestral des peuples noirs d’Afrique.

Un livre dont le carburant est la démystification.